Archives du blog

jeudi 1 décembre 2016

Staùgolii O' Doupes pi Lyons bleuse.

NOUS revenons sur ce que devrait être le numéro hors-série de Basement Ffwl Lleuw
qui doit paraître à l'occasion des Défaites de fin d'année. Il serait réservé et gratuit qu'aux abonnésde la rue et quelques Caùmarates, des exemplaires payant pourront être fabriqués,dans les sous sols de La Grande Picardie Mentale, à la demande pour toute autre personne désirant l'acquérir. Il se composerait de 2 livret [le premier avec 3, voir 4 cd] mais nous gardons encore le thème secret. Le second "La longue lithanie des Fidèles... " [avec une préface d'Alain Mars] est une espèce d'historique des revues, Ffwl, Basement Ffwl, Passages, Le moulin des Loups et Ffwl Lleuw que le moulangeur de mots, d'images et horrible travailleur que Christian-Edziré Déquesnes a animé depuis la seconde moitié des années 90's, réserver dés maintenant. Contact et renseignements : christian.dequesnes@sfr.fr

**********
Sinon attention ! Il n'y a plus qu'un seul numéro complet du Ffwl Lleuw 7 complet [avec ses 2 suppléments et 2cd] et 5 exemplaires seuls du supplément : PLATS DU JOUR de Francis Carpentier ainsi que 7 exemplaires du Supplément de Carole Cacillo : Variationq D'indicible L'A. Offret pour chaque commande, la plaquette de Lynias Greengage : Le temps d'une pensée mirabelle. NOUS signalons aussi que l'OPERATION CHAUCHETTES ORPHELINES se poursuit [voir page du vendredi 18 novembre 2016 dans les archives de ce blog].
Renseignements et contact : christian.dequesnes@sfr.fr

**********
6./18 - Encre blues nuit de Christoph' Bruneel [troisième choix d'Icelui].
Photo Carole Icelle Carcillo.

Staùgolii O' Doupes pi Lyons bleuze 
À Bachkir ed Bércq.
Oyez !  Staùgolii O' Doupes 
Staùgolii i' ju l'7 ! Lyons " 8 ! L'gagnache ch'ét por mi,
J'aù l' blainke-manne dech povoér adon ej't' prind tin bio capio ed garchon à vakes".

Oyez ! Staùgolii O' Doupes
Staùgolii d'in cop bin droét, sake ed s'poke in quarainte quate
 Pain ! Pain ! Pain ! Vlaù por eute gihfe, Lyons, tros treus din eute painche.

E-pi Staùgolii O' Doupes dévaùle fin bénesse in infiér
Por bin ravisé chi chl'l'ânme rétanpie ed Lyons qu'alle a bin dévié
Pi ack chés doupes dech diape, i' s'acate chés feumes pi infaints ed z'otes tertouss.

(Ch'ét toudis ch'ti qui n'aù edjaù bin p'us equ' i' n'in foét, eque p'us incor i' veu inn'avoér
pi equ' i',  à ch'finaùle dech finaùle, s'intreuve l' p'us to't nu intàr chés quate plainkes !)


Version en picard de cuisine
par Christian-Edziré Déquesnes.


Traduction de la version picarde

Stagolee O' Dollars et Lyons blues.
À Bachkir de Berck.

O Stagolee O' Dollars
Stagolee il joue le 7 ! Lyons " 8 ! La gagne est pour moi,
J'ai la main-blanche du pouvoir donc je prend ton Stetson de cow-boy".

O Stagolee O' Dollars.
Stagolee d'un coup bien droit, tire de sa poche un quarante quatre
Pan ! Pan ! Pan ! Voilà pour toi, Lyons, trois trous dans ta panse.

Puis Stagolle O' Dollars, dévale tout réjouie en enfer
Pour vérifier si l'âme rallongée de Lyons, elle est bien trépassée
Puis avec les dollars du diable, il s'achète les femmes puis les enfants de tous les autres. 

(C'est toujours celui qui en a déjà bien plus qu'il n'en faut, que plus encore il veut en avoir
et qui,  à la fin des fins, se retrouve le plus à poil entre les quatre planches !)


Staggerlee - version 34.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire